Icon 02x.png

Gestion de blessures: comprendre le surentraînement en utilisant la psychologie sportive

iStock-1156928047.jpg

Lorsqu’on parle de la gestion des blessures, on parle autant au niveau physique que psychologique.

C'est quoi gérer une blessure pour Synapse + ?

Une préparation physique inadéquate ou encore des blessures antérieures peuvent avoir un impact et augmenter le risque de développer de nouvelles blessures.

 

De plus, notre personnalité, notre gestion du stress et autres peuvent augmenter également nos risques de blessures.

Se "Surentraîner" peut provoquer
des blessures inattendues 

Qu’est-ce que le surentraînement?

Le surentraînement est l’effet cumulatif excessif de charges de travail lors d'entraînement ou compétition amenant à une perte du niveau fonctionnel de base.  En résumé, le corps n’a pas su s'adapter à la surcharge demandée.

Le surentraînement peut survenir après plusieurs séances d'entraînements intenses suivies de peu ou aucune période de récupération amenant la fatigue corporelle et une baisse de performance.

 

D’un point de vue physique, le surentraînement est également un facteur méconnu et fréquent dans l’augmentation du risque de blessure.

pexels-andrea-piacquadio-3760275.jpg

Comment reconnaître les signes et symptômes du surentraînement ?

Quels sont les effets et risques du surentraînement ?

La baisse de performance et le risque de blessure ne sont pas les seuls effets du surentraînement. On compte aussi une fatigue constante, douleurs musculaires, une réduction de la sécrétion des hormones tels que les catécholamines (ex : adrénaline, noradrénaline et dopamine) et possible infection des voies aériennes supérieures. Les troubles du sommeil, la baisse du niveau d’attention et les changements dans l’humeur peuvent survenir.

Comment éviter le surentraînement?

Afin d’éviter le surentraînement, la périodisation est recommandée et permet un cycle contrôlé de surcompensation et récupération adaptée.  Il est aussi recommandé de varier les types d'entraînements et de diversifier les exercices.

 

Faire attention aux augmentations rapides d'intensité et de volume d'entraînement. Utilisez la périodisation et la nutrition adéquate en vue de la compétition et ainsi éviter les déficits en apports énergétiques.

Ce petit tableau nous parle des symptômes associés à 5 aspects du corps humain, tous reliés au surentraînement: appareil locomoteur, physiopathologie, immunologie, système endocrinien & psychologiques.

gestion-blessure-synapse-plus.jpg

Dans le traitement d'une blessure, la psychologie sportive peut d’ailleurs aider dans 3 phases distinctes ->

Nous offrons plusieurs services chez Synapse Plus pour apprendre à gérer ses blessures.

1. Phase de blessure ou de maladie

Vise à aider l’individu à comprendre sa blessure.

2. Phase de réadaptation et rétablissement

- Vise à maintenir la motivation et l’adhésion aux protocoles - Réadaptation à l’aide de la formulation d’objectifs et d’une attitude positive.

 3. Phase de retour à l’activité

  Malgré l’approbation physique du retour à l’activité,

  la réadaptation complète n’est achevée que lorsque le fonctionnement compétitif normal est atteint.

 

D’ailleurs, certaines recherchent démontrent que 50% des athlètes prêts physiquement pour un retour au jeu, ne sont pas prêts psychologiquement.

  • Périodisation et suivi d'entraînement adapté par nos Kinésiologues,

  • Suivi et conseils nutritionnels par nos Nutritionnistes,

  • Soutien en psychologie sportive par nos préparateurs mentaux.

  • Rendez-vous avec nos médecins spécialisés en médecine sportive et chirurgiens orthopédiques au besoin (couvert RAMQ).

psychologie-sport-synpase-plus.jpg