Icon 02x.png

Soigner une commotion cérébrale: la conservation des énergies et intervenir de façon multimodale.

iStock-910189270.jpg

Selon l’agence de la santé publique du Canada, il y aurait eu au moins 46 000 cas de commotion cérébrale chez les jeunes de 5 à 19 ans.

C'est quoi gérer une commotion cérébrale pour Synapse + ?

La gestion des commotions cérébrales semble être un terme de plus en plus utilisé présentement.

 

Notre équipe multidisciplinaire est là pour vous aider à tous les niveaux autant pour vous aider dans la récupération active que dans la réadaptation active. Sans compter les différentes façons de diminuer les risques de commotion cérébrales: que ce soit en améliorant notre vigilance, notre attention, en gérant mieux notre stress et en ayant une bonne forme physique, notamment.

S'assurer de bien évaluer l'état de la situation pour bien intervenir

Qu’est-ce que c'est une commotion cérébrale?

  • Une commotion cérébrale est un processus pathophysiologique (principalement d’ordre neurochimique et neuroélectrique)  complexe affectant le cerveau, induit par des forces biomécaniques. (Consensus de Berlin 2016)

  • Elle peut être causée par un coup direct à la tête, au cou ou au visage, mais aussi par une force transmise à la tête, ce qui induira un mouvement de va-et-vient du cerveau dans la boîte crânienne. 

  • Une commotion cérébrale résulte en une apparition rapide d’une anomalie de la fonction neurologique de courte durée qui se résorbe spontanément. Ces symptômes peuvent évoluer sur plusieurs minutes ou heures. 

Nos médecins, spécialisés en médecine sportive, pourront également s’assurer qu’il s’agit bel et bien d’une commotion cérébrale et pourront vous aiguiller pour un retour optimal.

sport-dehors-equipe-commotion-synapse.jpg

Une petite liste qui peut vous aider à savoir ce que nous pouvons faire, ou non, suite à une commotion cérébrale ->

OUI (si toléré)

Écouter des livres audio

Écouter de la musique (calme)

Marche tranquille dehors

Écouter la tv / radio

Courts appels téléphonique

Tâches ménagères simples et courtes durées

S’asseoir / manger dehors

Bain relaxant

NON, généralement

Téléphone / tablette / ordinateur

Lecture / examens / devoirs

Jeux vidéos

Mots croisés / sudoku / etc

Magasinage

Aller voir des parties sportives

Grand groupe (social)

Travail à temps partiel

Un peu comme il faut changer les quatre pneus sur une voiture pour s’assurer qu’elle est sécuritaire pour l’hiver canadien, il faut intervenir sur divers systèmes afin de s’assurer que la récupération se fait de façon optimale.

Que ce soit le système visuel, le système vestibulaire, les processus cognitifs ou encore les autres processus sensoriels, il nous faut travailler tous ces aspects afin d’optimiser le retour à l’activité cognitive et au sport.

 

Une évaluation de la colonne cervicale est aussi très importante car si la force de l’impact a été assez forte pour faire bouger votre cerveau dans votre boîte crânienne, on peut présumer que l’impact peut avoir causé des problématiques cervicales également.

Notre baseline très complet est d’une durée de près de 90 minutes. Les aspects cognitifs, visuels, de temps de réaction, d’équilibre et bien d’autres sont évalués lors de nos baselines

1/3

des blessures sportives est une commotion cérébrale. Il faut donc être bien outillé pour savoir reconnaître une commotion cérébrale, mais également savoir comment intervenir.

N’hésitez pas à nous contacter afin de faire votre baseline annuel pour avoir un point de référence en cas de commotion cérébrale.